Vous êtes ici

Soutien aux renouvelables : la prochaine loi de finances dira qui doit payer !

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) évalue à près de 8 milliards les charges de service public de l'énergie, qui englobent le financement des énergies renouvelables. La prochaine loi de finances devra déterminer quelle part sera répercutée sur la facture du consommateur.

Par ailleurs, la CRE a prévenu que dans le sillage de la montée en puissance des énergies renouvelables, les charges de service public de l'énergie devraient atteindre environ 45 milliards d'euros sur les cinq prochaines années. La CRE recommande donc « la généralisation des appels d'offres à l'ensemble des filières matures et concurrentielles ».

En attribuant les projets aux meilleures offres, ce système s'affranchit des tarifs de rachat auxquels EDF a l'obligation de racheter la production d'énergie renouvelable dans le cadre de contrats de 15 ou 20 ans, et donc de limiter la hausse de la CSPE (Contribution au service public de l’électricité).

Les projets lauréats du dernier appel d'offres d'installations solaires au sol dévoilées le 28 juillet montrent d'ailleurs une baisse des prix significative, avec un prix moyen proposé par les lauréats de 63,9 euros/MWh pour l'ensemble des projets et de 55,5 euros/MWh pour les installations plus importantes d'une puissance comprise entre 5 et 17 MW.

(LaTribune.fr du 01/08)