Vous êtes ici

Les Suisses plébiscitent par référendum leur sortie progressive du nucléaire

L'USINENOUVELLE - Léna Corot  le 22/05/2017

http://www.usinenouvelle.com/article/les-suisses-plebiscitent-par-refere...

Les Suisses approuvent à 58,2% la sortie progressive du nucléaire. Aucune date précise n'est fixée pour la fermeture des quatre centrales nucléaires du pays, mais aucune nouvelle centrale ne sera construite. Avec la Stratégie énergétique 2050 approuvée dimanche 21 mai la Suisse se tourne vers les énergies renouvelables. La Suisse entérine un processus débuté en 2011. Quelques semaines après la catastrophe de Fukushima, le pays helvète a décidé de sortir du nucléaire fournissant un tiers de l'électricité au pays. Dimanche 21 mai, ses habitants ont approuvé, à 58,2%, la Stratégie énergétique 2050 adoptée à l'automne 2016 par le Parlement.

Aucune nouvelle centrale nucléaire ne sera donc construite sur les terres suisses. Actuellement, le pays compte quatre centrales et cinq réacteurs. La proposition adoptée par le peuple ne fixe pas de date de fermeture pour ces centrales, mais précise simplement qu'elles resteront en service aussi longtemps que leur sûreté sera garantie

Seule certitude, la centrale de Mühleberg mise en service en 1972 sera déconnectée du réseau fin 2019, comme l'a déclaré son opérateur BKW Energie en 2015, rappelle FranceInfo. Pour les autres, aucune date n'a encore été fixée.

 

La Stratégie énergétique 2050 vise à réduire la consommation d'énergie annuelle de 16% d'ici à 2020 et de 43% d'ici à 2035 (par rapport au niveau de l'an 2000). Des bâtiments moins énergivores et des voitures propres devront contribuer à cette baisse de la consommation. En parallèle, la production des énergies vertes doit augmenter de 11 400 GW d'ici 2035.

La prochaine étape, vers une sortie du nucléaire, est connue. Une consultation sur la consolidation du secteur de l'hydroélectricité sera lancée durant l'été. La question posée sera relative à la mise en place d'une prime pour l'électricité vendue par les exploitants de centrales hydro-électrique puisque le prix du KWh s'est effondré ces dernières années.