Vous êtes ici

Etude Cadreo : 1/3 des managers rêve de rendre son tablier

L'Usine Nouvelle - Christophe Bys  - 01/03/2017

http://www.usinenouvelle.com/article/malaise-un-tiers-des-managers-reve-de-rendre-son-tablier.N508214

Une étude réalisée par Cadreo mesure l'ampleur de l'écart entre ce que les managers voudraient et ce qu'ils ont. Ils apparaissent motivés par le facteur humain mais manquent de temps et de soutien de leur direction. A tel point qu'un tiers d'entre eux ferait bien autre chose pour peu qu'on ne touche pas à son salaire... 

Devenir manager, encadrer une équipe ne fait plus vraiment rêver, si on en croît une étude réalisée par Cadreo (1). 29 % d'entre-eux déclarent qu'à salaire égal, ils seraient prêts à renoncer si on le leur proposait. 

Pourtant, 91 % de l'échantillon interrogé dit aimer manager. La première raison qu'ils citent est le facteur humain (76 %), le fait de mener des projets de A à Z pour 64 %, voire les responsabiltiés que cela implique (41 %). Seulement 6 % se dit attaché à la fonction pour le statut social que cela procure. Et 4 % dit qu'il aime être chef

Trop de temps, pas assez de moyens

Ce qui pourrait motiver ses envies de faire autre chose est peut être le temps pris par l'encadrement et le sentiment de n'être pas soutenu par son employeur. Sur le temps, 59 % des cadres déclarent y passer plus d'un quart de leur temps, et 22 % y passent plus de la moitié. 

Les deux difficultés mises en avant par les cadres interrogés concernent le manque de leviers pour motiver les troupes, une lacune citée par 64 % des cadres devant le manque d'acompagnement de leur entreprise (48%). 

Sur le premier point, les cadres doivent trouver des moyens de motiver : 60 % utilisent les possibilités d'évolution 41 % le team-building et 37 % les avantages financiers et 11 % les avantages en nature. 

Pas d'accord mais loyaux

Sur le manque de soutien, les réponses font apparaître que les cadres sont 48 % à penser qu'ils ne sont pas accompagnés par leur entreprise. Pis, près d'un cadre sur deux (45 %) se dit en désaccord personnel avec la politique managériale de leur entreprise. Pas content mais loyaux, puisque 73 % des cadres disent appliquer malgré tout la politique maison. 

Ce que révèle aussi l'étude c'est l'étendue des situations managériales. si 25 % des cadres interrogés encadrent des équipes comptant entre 5 et 9 personnes, ils sont 39 % à accompagner une équipe de 11 à 49 personnes et 8 % dirigent plus de 50 collaborateurs. De même, si un cinquième des cadres l'est depuis le début de sa carrière, 60 % ont dû attendre d'avoir six ans d'expérience et 13 % ont patienté 10 ans. 

(1) Etude réalisée du 30 novembre 2016 au 3 janvier 2017 aurpès de 630 cadres exerçant en france et visitant les sites Cadreo ou RegionsJob